Coupe d’Alsace, 70 ans d’histoire…

La coupe d’Alsace a fêté en 2017 son 70e anniversaire. Soixante-et-onze éditions jalonnées d’exploits footballistiques en tout genre. De la première finale remportée par le FC Colmar en 1947 à la victoire de l’AS Erstein en 2017 en passant par l’hégémonie des Pierrots Vauban dans les années 1980, la « vieille dame » régionale a écrit son histoire au fil des années. Une histoire racontée à travers quelques-unes de ses grandes dates…  

1947 : Première pour le FC Colmar 

La première finale de la coupe d’Alsace se joue le 22 juin 1947 au stade des Francs à Colmar. Mené 3 buts à 1 à quinze minutes du terme de la rencontre, le FC Colmar arrache la prolongation grâce à deux réalisations signées Schoeny et Sommer en l’espace de cinq minutes. La prolongation de trop pour l’AS Strasbourg qui va céder une quatrième fois sur un nouveau coup de patte de Sommer. Au terme d’une finale renversante, le FC Colmar devient le premier club de l’histoire du football alsacien à inscrire son nom sur la coupe régionale.

1951 : Le doublé de l’ASCA Wittelsheim
Victorieuse de l’édition 1950, l’ASCA Wittelsheim devient en 1951 la première équipe à remporter à deux reprises la coupe d’Alsace. Devant près de 2000 spectateurs, les Mineurs dominent la Walck sur la plus petite des marques, l’unique but de la rencontre étant l’œuvre de Guggisberg. Deux coupes d’Alsace garniront encore l’armoire à trophées d’un des clubs phares du football alsacien dans les années cinquante, en 1953 et 1957.

1962 : L’exploit du SC Sélestat 
Promotionnaire, le SC Sélestat est l’équipe surprise de la finale de la coupe d’Alsace 1962. Face à la redoutable formation du FC Mulhouse, l’un des cadors du groupe Est du CFA déjà titré à deux reprises dans cette compétition (1956 et 1959), les coéquipiers de l’ancien portier du Racing Raymond Barthelmebs ne partent pas avec la faveur des pronostics. Et pourtant, devant les quelques 2200 spectateurs présents dans son parc des sports, le SC Sélestat va créer un retentissant exploit. Grâce à deux réalisations d’Ulrich et Blanc avant la pause, les Sélestadiens vont réussir à préserver leur avantage après le repos malgré la réduction du score de Hauser. Le SC Sélestat entre dans l’histoire en décrochant son seul et unique titre dans la reine des compétitions régionales.  

1963 : L’AS Mulhouse s’offre un joli cadeau 
Finaliste malheureux de l’édition 1961 face au Racing Club de Strasbourg et championne de la DH la saison précédente, l’AS Mulhouse est un des favoris de l’édition 1962/1963. Alors que le FC Mulhouse l’a déjà remportée à deux reprises, l’autre club phare de la cité du Bollwerk court toujours après sa première coupe d’Alsace. Bourreau de Montreux Sports, de l’AS Strasbourg et du FC Guebwiller lors des précédents tours, les Mulhousiens vont enfin soulever le trophée tant convoité en surclassant la formation des Pierrots Vauban dans une finale à sens unique, remportée 5 buts à 1 au stade du Ladhof à Colmar. Comme Sélestat l’année précédente, ce titre sera le seul et unique remporté par l’AS Mulhouse l’année de son 60e anniversaire.

1967 : CS Pierrots Strasbourg acte 1
Étrillés en finale de la coupe d’Alsace 1963 par l’AS Mulhouse (5-1), les Pierrots Vauban sont revanchards. Sous la houlette d’un certain Paco Matéo depuis le début des années 60, la formation strasbourgeoise brûle les étapes et passe du statut de modeste équipe de promotion à l’une des toutes meilleures équipes amateurs de France, s’illustrant notamment à de nombreuses reprises en coupe de France. Jouée entre Vauban et le FC Mulhouse, tous deux sociétaires du CFA, la finale 1967 de la coupe d’Alsace est une affiche de rêve. Une affiche qui bascule finalement à la faveur des Pierrots, remportant 3 buts à 1 la première coupe d’Alsace de leur histoire. La première d’une longue série…

1971 : 1971 : Mutzig pour la 25e 
Solide formation du championnat de France amateur, l’AS Mutzig court toujours après son premier titre en coupe d’Alsace au début des années 1970. Hissés en finale d’une édition 1966 remportée par l’AS Strasbourg, les Diables Blancs de la vallée de la Bruche s’offrent leur deuxième finale cinq ans plus tard après avoir notamment écarté les SR Colmar et le FC Kronenbourg en quart et demi-finale. Jouée face au FCSK 06 devant 3000 spectateurs à Schiltigheim, cette 25e finale de la coupe d’Alsace sera la bonne pour la formation de Max Hild. Favoris, les coéquipiers d’Arsène Wenger s’imposent sans trembler sur le score sans appel de 4 buts à 0.  Un titre historique pour les Bruchois qui ne se hisseront plus jamais en finale de l’épreuve par la suite…  

1972 : Hirtzfelden est renversant 

1972 restera à jamais gravé dans les mémoires du côté d’Hirtzfelden. Champion de la Promotion d’Honneur, le club du président-entraîneur-joueur Paul Schebacher défie tous les pronostics pour se hisser en finale d’une coupe d’Alsace où l’attend l’équipe amateurs du RPSM, le Racing Pierrots Strasbourg Meinau, association née de la fusion des deux grands clubs strasbourgeois, les Pierrots Vauban et le Racing Club de Strasbourg. Autant dire que sur le papier, les villageois d’Hirtzfelden ne font pas vraiment le poids face aux Strasbourgeois. Et pourtant, contre toute attente et grâce à une première mi-temps exceptionnelle, les joueurs du bassin potassique vont s’adjuger devant les 3000 spectateurs du stade municipal de Sélestat la coupe d’Alsace 1972, s’imposant sèchement 3 buts à 0. Le début d’une belle histoire avec la coupe d’Alsace pour le FC Hirtzfelden qui aura la joie d’en soulever deux autres, en 1979 et 1981.

1987 : Les Pierrots dans l’histoire 
Au milieu des années 80, les Pierrots Vauban, au sommet du football amateur hexagonal, ont la mainmise sur la coupe d’Alsace. Vainqueurs de leur quatrième, cinquième et sixième trophée régional de manière consécutive en 1984, 1985 et 1986, les Strasbourgeois se présentent une nouvelle fois en finale lors de l’édition 1986/1987. Après le FC Bischwiller, les SR Colmar et l’ASP Gundershoffen, la nouvelle victime de l’AS Vauban en finale de la coupe d’Alsace se nomme l’AS Erstein. Face à la formation de Jacky Duguépéroux, José Guerra et consorts, les Sucriers s’inclinent lourdement 3 buts à 0 à Obernai le 27 juin 1987. Record toujours d’actualité, les quatre titres consécutifs des Pierrots leur permettent de devenir le club au plus beau palmarès en coupe d’Alsace, comptabilisant avec sept titres en 1987, une victoire de plus dans l’épreuve que le RC Strasbourg (1952, 1955, 1958, 1960, 1961, 1980). Quatre autres victoires (1989, 1995, 1997, 2003) font toujours de l’AS Vauban le club le plus titré de l’histoire de la coupe d’Alsace avec 11 finales gagnées.

1996 : Schilik triomphe à la Meinau 
L’hégémonie des Pierrots Vauban passée, une autre formation, celle du Sporting Schiltigheim se révèle au travers de la coupe d’Alsace dans les années 1990. Après une première (1991) puis une seconde (1992) victoire en coupe d’Alsace et une finale perdue en 1995 face à Vauban, les Schilikois se présentent une nouvelle fois en finale de l’épreuve lors de la saison 1995/1996. A l’occasion de cette saison anniversaire, la finale de la 50e édition de la coupe d’Alsace se joue dans le prestigieux stade de la Meinau, en lever de rideau de la rencontre internationale de préparation à l’Euro 1996 entre la France et la Finlande. Face au CS Mars Bischheim, de retour à ce stade de l’épreuve 28 ans après sa finale perdue face au FC Mulhouse, le Sporting Schiltigheim s’impose 2 buts à 0 grâce à des réalisations signées Kaminski et Négelé après l’heure de jeu.

2000 : La quatrième est la bonne pour les SRC
Le début du nouveau millénaire coïncide avec le retour au premier plan des SR Colmar en coupe d’Alsace. Lauréats de la troisième édition de la coupe d’Alsace en 1949, les SRC auront dû patienter plus d’un demi-siècle pour soulever à nouveau le trophée tant convoité. Après les trois échecs en finale de 1985, 1997 et 1999, les Colmariens de Claude Steib tiennent enfin leur revanche ce samedi 11 juin 2000 à Saverne. Face à l’US Reipertswiller, adversaires en CFA2, les Verts s’imposent 2 buts à 0 grâce des réalisations de Luraschi et Nemouchi. Dans la foulée de son titre de l’an 2000, les SR Colmar décrocheront leur troisième et, à ce jour, dernière coupe d’Alsace l’année suivante face au poulidor de l’épreuve, le CS Mars Bischheim, battu pour la troisième fois de son histoire en finale de la coupe d’Alsace (3-1).

2006 : Racing, la saison de rêve
Dans les annales du Racing Club de Strasbourg et toujours dans la mémoire collective, la victoire de la coupe Gambardella 2005/2006 du club alsacien en éclipserait presque une autre, celle de la coupe d’Alsace. En quête d’un nouveau sacre après celui de 1993 acquis face au FCSK 06, les jeunes doublures strasbourgeoises, confortablement installées en CFA, vont décrocher face aux SR Colmar le huitième titre de l’histoire du club dans la compétition régionale. Dirigée par François Keller, la réserve strasbourgeoise va récidiver en 2008 face à Schirrhein et en 2010 face à Oberlauterbach/Eberbach pour porter à dix son nombre de victoires en coupe d’Alsace, à une petite unité du record détenu par les Pierrots Vauban.

2013 : Les Orange sur le toit de l’Alsace

Après deux finales perdues en 2010 et 2011, l’US Oberlauterbach/Eberbach décroche pour la première fois de son histoire la coupe d’Alsace lors de la saison 2012/2013. Tombeurs de la réserve des SR Colmar au terme d’un match à rebondissements (4-3) et devant plus de 2000 spectateurs à Weyersheim, les « Orange » de l’entraîneur-joueur Fabrice Muller signent un retentissant exploit. Depuis 1997 et l’avant-dernier titre des Pierrots Vauban à l’époque en DH, le trophée était dévolu depuis 16 ans à des équipes évoluant en championnat de France. Pensionnaire de l’Excellence bas-rhinoise, l’US Oberlauterbach/Eberbach fait tomber cette vieille statistique, sa victoire en coupe d’Alsace lui offrant une fin de saison en apothéose après son titre départemental et son accession en DH.

2016 : Haguenau dans le top 5

Vainqueur de sa première coupe d’Alsace post-fusion en 1999 face aux SR Colmar (après les trois gagnées par les SR Haguenau entre 1975 et 1978), le FCSR Haguenau remporte la 70e coupe d’Alsace de l’histoire devant la réserve du Racing Club de Strasbourg Alsace le 12 juin 2016 à Schweighouse/Moder. Un deuxième titre en trois ans après celui glané aux dépens de la FAIG en 2014 à Schiltigheim qui positionne le FCSR Haguenau dans le top 5 des clubs les plus titrés de l’histoire de la coupe d’Alsace après l’ASP Vauban (11), le FC Mulhouse et le RC Strasbourg (10) et le SC Schiltigheim (7).

2017 : Erstein, première !    

De retour en finale de la coupe d’Alsace 30 ans après son échec face aux Pierrots Vauban, en 1987, l’AS Erstein remporte la 71e édition de la coupe d’Alsace face au FC Hégenheim (1-0) le 25 mai 2017 à Ernolsheim/Bruche. Une première historique pour les Sucriers du duo Eric Mehl/Cédric Ott, sacrés quelques jours plus tôt champions de la Division d’Honneur. 


Palmarès 2001 à 2019 : 

2000-2001 : SR Colmar
2001-2002 : FC Mulhouse
2002-2003 : ASP Vauban
2003-2004 : SC Schiltigheim
2004-2005 : SC Schiltigheim
2005-2006 : RC Strasbourg 2
2006-2007 : FC Mulhouse
2007-2008 : RC Strasbourg 2 
2008-2009 : ASIM
2009-2010 : RC Strasbourg 2
2010-2011 : ASIM
2011-2012 : SC Schiltigheim
2012-2013 : US Oberlauterbach/Eberbach
2013-2014 : FCSR Haguenau
2014-2015 : FC Mulhouse
2015-2016 : FCSR Haguenau 
2016-2017 : AS Erstein 
2017-2018 : SR Colmar 
2018-2019 : FC Dahlenheim 


Top 5 des clubs les plus titrés :

1.  ASP Vauban : 11 titres (1967, 1969, 1977, 1984, 1985, 1986, 1987, 1989, 1995, 1997, 2003)
2.  FC Mulhouse : 10 titres (1956, 1959, 1964, 1968, 1973, 1982, 1990, 2002, 2007, 2015)
2.  RC Strasbourg : 10 titres (1952, 1955, 1958, 1960, 1961, 1980, 1993, 2006, 2008, 2010)
4. SC Schiltigheim : 7 titres (1991, 1992, 1996, 1998, 2004, 2005, 2012)
5. FCSR Haguenau : 6 titres (1975, 1976, 1978, 1999, 2014, 2016)