Choc des extrêmes : victoire impérative !

Publié le 30/11/2018

Le FC Breuschwickersheim (photo Noëlle Hausser) peine à sortir la tête de l’eau alors que la trêve hivernale approche. Avec 7 points en 10 rencontres, il faudra réaliser une meilleure deuxième partie de saison pour espérer un maintien en District 2. Pour son dernier match de la phase aller sur la pelouse du  leader, le FC Oberhausbergen, ce dimanche au stade municipal (14h30), la tâche sera compliquée mais pas impossible pour les partenaires de Valentin Graff qui auront l’occasion de s’offrir un grand bol d’air avant de partir en vacances.

Arrivé à l’été 2011, Valentin Graff entame sa 8e saison sous les couleurs du FC Breuschwickersheim. Motivé par son grand frère qui est aussi le président, le capitaine de l’équipe fanion croit en son club de cœur, et espère raviver la  flamme pour repartir de plus bel. L’homme aux 26 printemps, fait preuve d’une grande sérénité et démontre sa confiance à l’ensemble de son groupe pourtant mal embarqué depuis le début du championnat. Avec seulement une victoire en dix rencontres, tout porte à penser que les partenaires de Graff sont condamnés à la descente. L’ancien de Furdenheim, espère réaliser un remake de l’an passé où, à la trêve, son équipe ne comptait que deux points mais est parvenue à se maintenir en empochant 20 points sur la deuxième partie de saison.

Accrocher le wagon
Des résultats qui ne reflètent pas forcement l’état d’esprit d’un groupe qui se connait par cœur. « Cela fait près de huit ans que l’on joue ensemble, et c’est une force pour nous. On doit s’en servir pour remonter la pente ». Le changement d’entraineur en début de saison a peut-être bouleversé les habitudes de ces dernières années, mais « Valou » est sûr de ses partenaires et a confiance en l’ensemble du groupe. À l’approche de la trêve, le FCB compte reproduire l’exploit de la saison dernière en jouant son championnat sur la deuxième partie de saison.

« Il n’y a pas le feu, l’écart est faible pour sortir de la zone rouge ». Une première partie mitigée mais pas catastrophique pour l’équipe fanion du FCB qui est loin d’avoir dit son dernier mot. « Avec la nouvelle réforme, cette phase aller a plus été un round d’observation, on s’est désormais à quoi s’attendre pour la suite du championnat. On s’est aussi jaugé nous-mêmes par rapport à des équipes que l’on ne connaissait pas. » Valentin Graff, également entraineur de la section féminine, s’est analyser un groupe.

« Il est clair que nous sommes derniers, mais ça ne devrait pas être notre place au vu de l’effectif. Il nous manque encore un peu de motivation et d’envie pour réussir, même si l’état d’esprit y est. » Connu pour son ambiance, le FCB veut aussi montrer qu’il peut exceller sur le rectangle vert. « La cohésion est au top en dehors du terrain, c’est à nous de jouer le jeu pour qu’elle le soit aussi sur le terrain. »

Prendre les matchs un à un 
Déjà éliminés de la coupe d’Alsace et de la coupe du Crédit Mutuel, les coéquipiers de Graff n’ont plus que le championnat en tête. Pour la dernière journée de la phase aller, ils se déplaceront sur la pelouse du leader le FC Oberhausbergen, formation qui n’a connu qu’une seule défaite depuis le début du championnat. Pour Valentin Graff, cette opposition sera un véritable test qui pourrait réenclencher une dynamique positive.

« C’est une équipe qui va de l’avant, ils ont beaucoup de jeunes plutôt techniques ». Les bleus et blancs tenteront d’aller titiller le premier en jouant sur leurs atouts. « On a l’expérience, notre point fort c’est aussi l’impact et le mental. Il faudra compenser leur supériorité technique par notre supériorité physique. On sera répondre présent dans l’intensité et pourquoi pas aller chercher cette victoire ».

Le maintien comme seul objectif, que compte arracher rapidement le FCB pour pouvoir jouer plus sereinement. «  En première partie de saison, l’objectif était le haut de tableau, maintenant c’est d’aller accrocher le maintien le plus rapidement possible, pour pourquoi pas viser plus haut ensuite ».  Un duel des extrêmes, entre le premier et le dernier du groupe C en District 2, à suivre ce dimanche à partir de 14h30 au stade municipal d’Oberhausbergen.

Article publié le vendredi 30 novembre 2018 à 17:58

Par Ryan Curpen

Par Steve Delannée

Articles les plus lus dans cette catégorie