Julien Rott, le rêve bleu

Publié le 27/09/2018

Joueur de l’US Scherwiller, club de District 1, Julien Rott a participé du 5 au 18 août dernier avec la sélection tricolore à la coupe du monde de football adapté, en Suède (photo IWFC 2018). Une première expérience chez les Bleus exceptionnelle pour ce jeune homme de 19 ans originaire de la Vallée de Villé. Portait.

Il y a encore deux saisons, Julien Rott tapait le ballon avec ses copains d’enfance au sein des U18 du SC Maisonsgoutte, à deux pas du domicile familial. Quatorze mois plus tard, il vient d’honorer ses trois premières capes sous la tunique frappée du coq à l’occasion de la coupe du Monde de football adapté jouée début août en Suède… Le football, le gamin de la Vallée de Villé l’a débuté à l’âge de cinq ans, dans les pas de son grand frère Nicolas, de trois ans son aîné, alors joueur au sein de l’entente jeunes de la Vallée de Villé.

Positionné à ses débuts dans les buts par son éducateur de l’époque, il n’y évoluera qu’une seule saison, ne résistant pas aux sirènes du champ. Footballeur appliqué, il va faire les beaux jours du SC Maisonsgoutte pendant dix saisons, jusqu’à l’aube de la saison dernière. « Je sentais que je n’arrivais plus à évoluer dans ce club-là, j’avais envie d’autre chose, » reconnaît-il.

Direction Scherwiller
Fraichement promu chez les séniors, le jeune U19 rejoint l’USS il y a tout juste un an en compagnie de son frère. Sous les ordres de Thierry Friess et de Sébastien Goettelmann, il prend peu à peu ses marques, peaufinant son adaptation chez les séniors au sein de l’équipe réserve avant de faire ses premières apparitions en équipe fanion. Scolarisé dans le même temps à l’IMPRO du Ried de Diebolsheim, l’ailier gauche de formation se fait déjà remarqué au cours du championnat d’Alsace de foot adapté qu’il joue avec l’AS Orchidée mais il est encore loin de se douter de la tournure que vont prendre les événements.

Epanoui dans sa pratique footballistique du côté de Scherwiller, sa nouvelle dimension attire le regard de Bruno Plumecocq, le sélectionneur des Bleus du foot adapté. « J’ai participé l’année dernière à plusieurs rassemblements de l’équipe de France au Creps de Reims. Lors du dernier, au mois de juin, Bruno a donné sa liste pour le mondial en Suède, j’en faisais partie, » raconte-t-il.

Une 4e place historique
Plongé dans le grand bain, Julien va participer à la première compétition internationale de sa jeune carrière, l’aboutissement d’un travail de longue haleine. « A l’annonce de la liste, ça m’a fait une drôle de sensation mais j’ai beaucoup travaillé pour y arriver, c’était une réelle satisfaction. » En compagnie de ses coéquipiers, Julien s’envole début août pour la Suède. Le 9 août, il honore sa première sélection lors du large succès des Bleus face à l’Allemagne (4-0), après la défaite initiale enregistrée face à l’Albiceleste (4-2).

Sur le banc lors du dernier match de groupe remporté contre la Suède (6-0), l’Alsacien participe aux 20 dernières minutes de la demi-finale perdue contre l’Arabie Saoudite (4-1) et est titularisé lors de la petite finale face à la Pologne (défaite 1-4). « Cette finale pour la 3e place reste une déception car nous espérions vraiment ramener une médaille. Mais avec le recul, je préfère retenir que le positif. Nous avons terminé à notre meilleur classement dans une coupe du monde, à titre personnel, j’en suis très fier. »

Auréolé de ses trois premières sélections en équipe de France, l’apprenti paysagiste – il vient d’intégrer l’Ecole d’Horticulture et de Paysage à Roville-aux-Chênes et travaille chez Wirth Paysage à Villé –  ne compte pas s’arrêter là. « La prochaine échéance internationale est la coupe du monde futsal en Australie en 2019, je vais tout faire pour y participer. » En attendant le prochain stage en sélection programmé du 2 au 5 octobre, Julien va devoir se replonger dans son pain quotidien dès ce dimanche, l’US Scherwiller se déplaçant à l’AS Portugais Barembach pour le compte du 3e tour de la coupe d’Alsace. Le quotidien d’un joueur de District pas tout à fait comme les autres…

Article publié le jeudi 27 septembre 2018 à 17:02

Par Steve Delannée

Articles les plus lus dans cette catégorie