Solidarité : le ballon a rebondi au Togo !

Publié le 02/05/2020

Loin de penser que la crise sanitaire allait bouleverser la planète, un groupe de footballeurs d’Urmatt s’est rendu à Lomé au Togo début février. Pour une préparation on ne peut plus originale avant la reprise de la compétition qui s’est transformée en action humanitaire (photo DR).

« Tout a démarré lors de la soirée « moules frites » en octobre 2019 organisé par « Alsace Partage Solidarité » dont Serge Biecher, est le président. Nous (les super vétérans) avons évoqué l’idée de faire une mise au vert avant la reprise du championnat, Léon (dit Tino)  Capo-Chichi nous a proposé de la faire au Togo. On n’a pas hésité une seconde », se rappelle Michel Voinson, le secrétaire du SC Urmatt qui, comme tous ses coéquipiers, a gardé un souvenir inoubliable de ce périple en Afrique de l’Ouest.

Membre assidu du club Bruchois, Tino Capo-Chichi, a alors parlé de l’association Afehodyvin à Lomé (*) qu’il soutient dans son pays d’origine. C’est là aussi que réside sa famille. L’Urmattois d’adoption n’a pas mis longtemps à convaincre ses « potes » pour se lancer dans cette aventure exceptionnelle et très vite, l’action de solidarité mise en place a permis à ces baroudeurs de collecter 300 kg de matériel, essentiellement composé de vêtements et fournitures scolaires. « Nous avons voulu ajouter cette composante à notre voyage, histoire d’apporter un peu de bonheur à quelques habitants de ce pays africain », complète Michel Voinson.

Sensibiliser par l’initiative de leurs « aînés footballeurs », les clubs de l’Entente (Urmatt et Haslach) ont fait un don numéraire de 500 € dans le cadre du tournoi « Futsal », organisé tous les ans par l’AS Bruche Hasel, au profit d’une action solidaire. L’arrivée au Togo, le 31 janvier dernier, a été salué comme il se doit par la famille d’accueil de Tino qui a logé le groupe bas-rhinois jusqu’au 6 février.

« Un moment de vie inoubliable »
« Nous avons eu la chance de partager leur vie toute une semaine dans les moments les plus simples : participer à la vie de la famille, faire des courses, aller à l’église, se promener et boire un verre à la plage, etc. La famille a eu l’opportunité de visiter un peu de pays avec nous (Togoville et la traversée du lac en pirogue, Kpalime et ses fameuses cascades), choses qu’il ne pouvaient faire jusque-là en raison de moyens insuffisants », précise le dirigeant Urmattois.

Une visite à l’association Afehodyvin était évidemment au programme et ce ne sont pas moins de 200 personnes, président en tête, qui ont réservé un chaleureux accueil aux « supers vétérans alsaciens. « Ils nous avait préparé une fête incroyable avec de la musique, des chants togolais, des danses, etc. C’est un moment de vie inoubliable et une immersion totale, avec une belle approche de leur quotidien », martèle Michel Voinson.

Après quelques discours et la remise du matériel à l’association, dont deux jeux de maillots, une rencontre de foot amicale avec des membres de l’association agrémentait ce moment fort en émotions, dans une ambiance festive dont les Africains ont le secret (photo). Les neuf joueurs (**) qui ont participé à ce voyage sont revenus en France, avec le sentiment d’avoir apporté un tout petit bout de bonheur à leurs amis Togolais.

Maintenir les valeurs du foot 
Un bel exemple de solidarité et de vie sociale qui se perdent inexorablement dans les associations. Michel Voinson explique. « Nos clubs sont rongés par les maux d’une société où la vie sociale n’est plus considérée comme quelque chose de vital mais où l’individualisme prédomine. L’autre ne compte plus ». Ce qui n’est visiblement pas le cas de quelques irréductibles, comme les « Super-Vétérans » du SC Urmatt qui, à travers leur action, tentent à maintenir les valeurs du football, celles que les plus anciens ont toujours mis en avant.

Ce voyage au Togo est une belle preuve de solidarité, arrivée quelques semaines avant cette crise sanitaire que connait le Monde. « Les moments que nous vivons nous font reprendre conscience de l’importance de la solidarité et de la vie sociale. Le confinement aura au moins été utile à ça, du moins je l’espère, car tout ne pourra (ou devra) plus être comme avant », conclut Michel Voinson.

(*) L’Afehodyvin (Association des Femmes et Hommes Dynamiques de la Vision Nouvelle) est une association laïque regroupant les démunis, orphelins, veuves vivant sur le sol Togolais, sans aucune distinction ethnique ni religieux.

(**) Michel Leclerc, Michel Voinson, Tino Capo-Chichi, Emmanuel Gérard, Patrick Friant, Jean Muller, Serge Biecher, Jean-Michel Siegel et Claude Hecht.

Article publié le 2 mai samedi 2020 à 13:59

Par Jean-Marie HOLTZ

Par Steve Delannée

Articles les plus lus dans cette catégorie