Le FC Steinbourg au cœur

Publié le 01/03/2018

Tous les mois, le challenge du Bénévolat – Blanc du Nil récompense un club alsacien pour l’investissement et le dynamisme de ses bénévoles. Dimanche dernier, il s’est arrêté au FC Steinbourg, sur les bords de la Zorn. Rencontre avec Pierre Conrad, président multi-casquettes d’un club sur de bons rails…

Il illustre à merveille ce bénévolat de village, un bénévolat de tous les instants, au service de la vie associative dans le simple but de faire vivre la pratique footballistique d’un bourg de 2000 âmes. Lui, c’est Pierre Conrad, président du FC Steinbourg depuis 2013. Enfant du cru, Pierre a débuté le football au FC Steinbourg dans les catégories jeunes avant de rejoindre le FC Ernolsheim-lès-Saverne à sa majorité.

Après une vingtaine d’années passées sous les couleurs du FCE, il va progressivement revenir à ses premières amours par le biais de ses enfants, et en particulier celui de sa fille, Léa. « J’ai commencé à m’investir dans le club en prenant en charge l’équipe U11 où jouait ma fille, » explique-t-il. De 2007 à 2013, il s’occupe d’équipes de jeunes au club et passe les différents diplômes d’éducateurs.

Une histoire de famille

Parallèlement, sa femme, Sandrine, a rejoint le comité et leur fils, William, évolue également chez les jeunes du FC Steinbourg. « Avec ma femme au comité, j’assistais de plus en plus aux réunions, je filais un coup de main par ci par là, » indique le bientôt cinquantenaire. De plus en plus présent dans la gestion et le fonctionnement de l’association, Pierre Conrad va se voir proposer en 2013 la présidence du club. « Le président de l’époque, Michel Hentz, qui occupait cette fonction depuis près de 20 ans, voulait passer la main et m’a proposé de reprendre les rênes, ce que j’ai accepté, » indique-t-il.

Intronisé président du FC Steinbourg, il admet qu’au départ, tout n’a pas été simple. « Je dois reconnaître qu’au début, il y a eu pas mal de frictions au sein du comité, mais aujourd’hui tout est rentré dans l’ordre et je sais que je peux compter sur les membres du comité présents à mes côtés. » Evidemment, tout n’est pas toujours rose à Steinbourg, à commencer par les résultats en dents de scie de l’équipe première qui évolue en 2e division, mais d’autres marqueurs sont au vert. « Depuis que j’ai pris la présidence du club, le nombre de licenciés n’a pas arrêté de progresser d’année en année. Nous avons aujourd’hui 136 licenciés, de plus en plus de jeunes qui évoluent au sein de l’entente des 3 rives et une équipe « trois » seniors pour la 2e année consécutive. »

L’entente des 3 rives

Engagé dans l’entente des 3 rives avec les clubs voisins du SC Dettwiller et de l’AS Lupstein, le président du FC Steinbourg souhaite désormais asseoir un projet commun et pérenne. « L’entente ne doit pas se résumer une association entre clubs quand on manque de joueurs dans une catégorie d’âge mais plutôt à la réflexion d’un projet commun avec une structure stable dans la durée où tout le monde peut y trouver son compte en fonction de son niveau de pratique, » précise-t-il. Excepté en U15, où une seule formation émane de l’entente, chaque catégorie d’âge offre déjà aux jeunes du secteur la possibilité d’évoluer dans deux équipes en fonction du leur niveau.

Une satisfaction mais pas une finalité pour un président qui souhaite continuer à travailler dans ce sens dans un futur proche. Un futur qu’il entrevoit positivement, même s’il ne serait pas contre l’arrivée de nouvelles forces pour le suppléer dans certaines de ses tâches. « Les portes du FC Steinbourg sont toujours ouvertes à des personnes qui souhaiteraient s’investir dans la vie de l’association. Nous avons de belles installations avec un club-house flambant neuf et l’ambiance est très conviviale, » conclut Pierre Conrad. Conducteur de train à la SNCF, Pierre Conrad a placé le FC Steinbourg de bons rails… 

Article publié le 1er mars 2018 à 9:15

Par Steve Delannée

Articles les plus lus dans cette catégorie