Match à six points !

Publié le 17/03/2019

Dans le match au sommet du groupe E de District 3, le FC Matzenheim (photo Ryan Curpen) tentera de poursuivre son impressionnante série d’invincibilité ce dimanche à 15h au Stade Pierre Riehl face au FC Bindernheim, l’actuel leader. Sur leur pelouse, les hommes d’Andres Diez auront fort à faire face à une équipe de Bindernheim revancharde qui pourrait prendre ses distances avec son adversaire du jour en cas de victoire. Focus sur un véritable match à six points… 

Invaincus depuis le début de l’exercice, les hommes de l’inévitable Andres Diez entament leur deuxième partie de saison avec un match des plus délicats face à un concurrent direct pour la montée, l’actuel leader Bindernheim. Avec trois rencontres en moins à son actif, le FC Matzenheim peut mathématiquement espérer reprendre son fauteuil de leader. Assez paradoxalement, l’effectif des « Riverains du Panama » est très jeune avec une moyenne d’âge de 22 ans mais compte dans ses rangs, l’entraîneur-joueur le plus expérimenté du championnat, Andres Diez, âgé de 57 ans.

« C’est un groupe très jeune et à fort potentiel. Beaucoup d’entre eux reprennent le football et ont joué à un niveau d’Excellence ou Division d’Honneur dans les catégories de jeunes. » Assumé, le pari de la jeunesse porte pour le moment ses fruits. « Notre équipe fanion est promue et est pour l’instant invaincue en District 3. Le travail collectif paye régulièrement car nous sommes actuellement la meilleure défense du championnat avec seulement 5 buts encaissés. »

Atout principal d’un effectif fougueux assoiffés de titres, cette jeunesse pourrait aussi être sa principale faiblesse. « Le manque d’expérience peut nous faire défaut de temps en temps, mais avec le potentiel que l’on a, on s’améliore au fur et à mesure des matchs ». Victorieux au match aller, les joueurs de “Dédé“ auront à cœur d’à nouveau surprendre leurs adversaires du jour. « Il est clair que ce sont les favoris du groupe. Nous sommes allés gagner là-bas au forceps dans les dernières minutes de jeu. C’était une bonne surprise de faire un résultat positif à l’extérieur. »

L’ancien de la Musau croit en la montée et en ses joueurs mais il sait aussi que pour atteindre cet objectif, il ne faudra pas perdre de points face à un concurrent direct afin d’entamer de la meilleure des manières la 2e partie de saison. « Il ne faudra pas concéder notre première défaite, rester disciplinés, tant qu’on ne perd pas, on reste en course pour la montée, » conclut Andres Diez. 

Ne pas se faire surprendre
Pour la meilleure attaque du championnat, le but est de faire trembler les filets un maximum de fois ce dimanche. Jeune retraité et coach du FC Bindernheim, Roland Hennard estime que son équipe devra se surpasser ce week-end face à un adversaire qui lui a déjà causé du tort au match aller en s’imposant sur sa pelouse sur la plus petite des marques dans les arrêts de jeu (0-1.) Confiant en son groupe, il n’appréhende cependant pas forcément ce match plus qu’un autre.

« J’ai un groupe plutôt jeune, cela peut nous faire défaut comme nous permettre de gagner des matchs. Nous sommes tous issus du village, cette cohésion de groupe est une de nos principales forces. On se connait par cœur et ça se ressent sur le terrain. » À la tête d’une équipe ambitieuse, le technicien de Bindernheim a un objectif très clair : la montée. « Évidemment nous souhaitons monter, mais ça reste un objectif difficilement réalisable. Il y a de très bons concurrents comme celui que nous allons affronter ce dimanche. »

Pour  “Roless“ ne pas monter serait pourtant un échec à la vue de la qualité de ses joueurs et des efforts fournis pour accéder à l’échelon supérieur. Pour le déplacement de ce dimanche, ses hommes sont prêts. Après leur défaite enregistrée la semaine dernière à domicile face au FC Colmar Unifié, les protégés de Roland Hennard ont conscience que cette rencontre face à Matzenheim est un véritable tournant de leur saison.

« Au match aller, les deux équipes se sont beaucoup regardées, on s’est fait punir dans les arrêts de jeu. Il y a des jeunes joueurs, mais nous n’avons pas de pression particulière. Nous sommes favoris au même titre qu’eux pour prétendre à la montée donc il faudra juste jouer ses cartes à fond. » Rendez-vous ce dimanche à 15h au Stade Pierre Riehl de Matzenheim pour ce match au sommet entre la puissance de feu d’un leader bien décidé à se racheter et un poursuivant à la défense de fer désireux de rebattre les cartes dans un championnat ou rien n’est encore joué. 

Article publié le vendredi 22 mars 2019 à 16:07

Par Ryan CURPEN 

 

 

Par Steve Delannée

Articles les plus lus dans cette catégorie