Mieux vaut tard que jamais !

Publié le 02/11/2018

Le SC Dettwiller accueillera ce dimanche à 14h30 la réserve du FCK06. Respectivement 11e et 12e du groupe A du District 3, ces deux formations dans le rouge sont toujours en quête de leur première victoire en championnat. Que ce soit pour Karim Bourekouk, le coach de Koenigshoffen, comme pour Grégory Vogel, le capitaine du SCD, l’objectif est le même à quelques heures d’une rencontre cruciale. Malheur aux vaincus…

Après un tiers du championnat, toutes les équipes ont déjà une petite idée de leurs objectifs pour cette saison 2018-2019. Si certains survolent déjà leur championnat, d’autres peinent à décoller. C’est le cas de la réserve du FCSK 06 et du SC Dettwiller, deux formations opposées ce dimanche qui ne s’attendaient pas à vivre un début de saison si délicat.

La jeunesse des 06
Karim Bourekouk, l’entraîneur du « 06 » sait que ce match est déjà une finale pour son équipe. L’enfant du club aux 36 printemps croit dur comme fer en ses joueurs mais redoute comme chaque match ce qu’il qualifie comme le point faible mais aussi le point fort de son groupe, la jeunesse. « Le club mise sur la jeunesse, il va falloir en faire une force pour la suite. » Pour une grande majorité d’entre eux, ce championnat est la découverte d’un nouveau monde, les séniors.

Surnommé « la barrière de péage », l’entraîneur-joueur sait que cette formation a du potentiel mais que l’expérience fait défaut à une équipe particulièrement axée sur la technique. « Il va falloir compenser le manque de qualités physiques et psychologiques par nos qualités techniques, jouer notre football ». Ce groupe, encadré par 2-3 cadres, est un groupe désireux d’apprendre avec une bonne entente. Un groupe qui doit élever son niveau de jeu et répondre au défi physique que nécessite l’univers séniors.

« Il va falloir se battre de la première à la dernière minute, c’est déjà une finale pour nous. » Dimanche, Karim Bourekouk veillera depuis son banc de touche, à ce que cette « finale » se passe du mieux possible et que les consignes soient respectées. « J’ai confiance en la qualité du groupe, je ne regarde pas l’adversaire, c’est à nous de prouver que l’on est capable de réunir tous les ingrédients pour décrocher les 3 points. »

Une alchimie à créer
Grégory Vogel, capitaine de l’équipe fanion du SCD a lui aussi confiance en l’ensemble du groupe pour ce match à domicile. L’enfant et amoureux du club décide de revenir sous le maillot du SCD, il y a trois saisons de cela, après un exercice à l’AS Hochfelden, pour aider le club de son cœur à repartir de l’avant après une descente. Cette rencontre sera le symbole de ses motivations, aider son club à rester en vie dans ce championnat et éviter une nouvelle descente.

Joueur expérimenté de 27 ans, Grégory Vogel entame sa 9e saison chez les seniors et sait comment aborder ce genre de match. Le « Captain motive ses troupes avant le match qui pourrait être enfin le match référence dont tout le monde a besoin. « On a tous les ingrédients pour réaliser des bons matches, il manque peut-être juste un peu de réussite pour décrocher notre première victoire ».

La situation actuelle de l’équipe peut refléter les nombreux remaniements du début de saison avec un nouvel entraîneur, un effectif rajeuni, et des retours d’anciens joueurs du club. « Personne ne lâchera, c’est un groupe qui travaille dur avec des qualités indéniables et une motivation sans faille, partagé entre joueurs qui découvrent le monde seniors et d’autres plus expérimentés, une alchimie va se créer au fur et à mesure des matches. » Dans une rencontre comme celle de dimanche, Grégory sait qu’il ne faudra rien regretter. « Pour l’emporter, il ne faut pas regarder l’adversaire et jouer simplement » 

Des deux côtés, ce match de la peur sera décisif pour la suite du championnat. Pour Karim Bourekouk comme pour Grégory Vogel, l’heure est à la sérénité et à la confiance dans les qualités et la motivation de leurs hommes. Le maintien est dans toutes les têtes à l’approche d’une rencontre qui pourrait enfin apporter une première victoire, lancée la saison et qui vaudra sûrement plus que trois points dans tous les esprits. Mieux vaut tard que jamais…

Article publié le samedi 3 novembre 2018 à 17:51

Par Ryan Curpen

Par Steve Delannée

Articles les plus lus dans cette catégorie