« Moi aussi je peux arbitrer ! »

Publié le 05/11/2020

La Fédération Française de Football lance la campagne « Moi aussi je peux arbitrer » qui vise à inciter ceux qui le souhaitent à devenir arbitre de football. Un million de matches de football sont organisés tous les ans en France. Au cœur de ces rencontres, l’arbitre occupe une place essentielle et, pour en diriger autant, la nécessité fait loi : il faut recruter !

Dès lors, la FFF est une nouvelle fois à l’initiative d’une campagne de sensibilisation des acteurs du club. Oui, on peut arbitrer en ayant une autre fonction au sein du club. Oui, l’arbitrage est essentiel pour la bonne tenue des matches. Oui, l’arbitrage est un formidable vecteur d’épanouissement, de responsabilité et de valorisation personnelle.

La campagne 2020 débute avec la mise à disposition de deux kits promotionnels, composés de six visuels différents (à retrouver ci-dessous). Affichage au club, sites Internet et réseaux sociaux seront autant de supports pour donner envie aux filles et garçons, petit(e)s et grand(e)s, de prendre le sifflet dans le club.

Si vous souhaitez rejoindre la grande famille de l’arbitrage, rendez-vous par ici

LES VISUELS DE LA CAMPAGNE 

L’ensemble de ces visuels peut être diffusé par le biais d’affiches ou digitalement sur les sites Web et les réseaux sociaux.

LES VISUELS POUR LES FÉMININES :

► « Moi aussi je peux jouer et arbitrer » : ce visuel a pour objectif de sensibiliser les jeunes filles sur la possibilité de devenir arbitre tout en restant joueuse.

Le saviez-vous ? 94 % des arbitres ont déjà eu une licence joueuse ou joueur et 20 % ont une licence joueuse ou joueur en cours.

► « Moi aussi je peux faire carrière dans l’arbitrage » : ce visuel a pour objectif de sensibiliser les filles sur le fait que l’arbitrage peut leur permettre d’atteindre rapidement le haut niveau footballistique.

Le saviez-vous ? Un plan de préprofessionnalisation des arbitres féminines qui officient en D1 Arkema a été lancé par la FFF cette saison.

► « Moi aussi je peux intégrer la grande famille de l’arbitrage » : ce visuel a pour objectif de sensibiliser les filles sur le lien social que crée l’arbitrage ainsi que sur l’appartenance à une communauté. Un match s’arbitre en équipe !

Le saviez-vous ? La famille de l’arbitrage est composée de plus de 24 000 arbitres et, depuis 2017, le nombre d’arbitres féminines a augmenté de 41 %.

LES VISUELS POUR LES MASCULINS :

► ‘Moi aussi je peux jouer et arbitrer » : ce visuel a pour objectif de sensibiliser les jeunes garçons sur la possibilité de devenir arbitre tout en restant joueur.

Le saviez-vous ? 94 % des arbitres ont déjà eu une licence joueuse ou joueur et 20 % ont une licence joueuse ou joueur en cours.

► « Moi aussi je peux faire carrière dans l’arbitrage » : ce visuel a pour objectif de sensibiliser les garçons sur le fait que l’arbitrage peut leur permettre d’atteindre le haut niveau footballistique.

Le saviez-vous ? Les arbitres centraux en Ligue 1 participent tous au plan de professionnalisation de l’arbitrage.

► « Moi aussi je peux être dirigeant et arbitre » : ce visuel a pour objectif de sensibiliser les dirigeants sur la possibilité de rendre service différemment à leur club en devenant arbitre, tout en restant dirigeant.

Le saviez-vous ? 14 % arbitres ont une licence dirigeant en cours.

Article publié le jeudi 5 novembre 2020 à 10:26

Par Steve Delannée

Articles les plus lus dans cette catégorie