Réunions de territoire : le bilan

Publié le 26/04/2018

Démarrée le 20 septembre 2017 à Schirrhein, la tournée des dix territoires alsaciens s’est achevée mardi 17 avril à Roeschwoog. Président du District d’Alsace de Football, René Marbach dresse le premier bilan de ces rendez-vous avec les clubs qui avaient cette saison pour thématique le bénévolat. Interview. 

René Marbach, la tournée des territoires a pris fin il y a huit jours à Roeschwoog. Quelles attentes étaient placées en elle ?
René Marbach : « De façon générale, le maintien des réunions de territoire était un engagement fort de notre mandature, dans la mesure où c’est un acte de proximité envers les présidents de clubs. Eux comme nous sommes demandeurs. L’idée était de faire réfléchir les clubs sur l’évolution de la pratique du football et de son environnement, leur faire prendre conscience que le bénévolat d’aujourd’hui ne ressemble pas à celui d’hier. »

Pourquoi avoir choisi cette année la thématique du bénévolat ?
R.M. :
« Après les soucis financiers et l’organisation des compétitions, c’est clairement le 3e sujet de préoccupation exprimé par les présidents lorsque je les rencontre. Par ailleurs, nous avons constaté que ce qui dit habituellement, à propos du bénévolat, n’est pas totalement fondé. »

Comment ont été accueillis ces différents rendez-vous par les clubs ?
R.M. :
« Sur la forme, il faut souligner le professionnalisme des clubs hôtes qui ont mis beaucoup de cœur et de compétences dans l’organisation de ces soirées. De façon plus générale, les participants ont montré, comme d’habitude, beaucoup de courtoisie. Sur le fond, j’ai l’impression qu’on a atteint notre objectif, celui de pousser à la réflexion. Nous n’avions pas l’intention de donner des leçons mais d’amener les gens à s’interroger sur leur organisation. Les réactions allaient du doute à l’adhésion. Et c’est bien naturel, les situations ne sont pas les mêmes d’un club à l’autre. »

Y-a-t-il eu des disparités en fonction des territoires ?
R.M. :
« Dans ce domaine il y a clairement une distinction à faire entre les clubs urbains et les clubs ruraux mais aussi entre les territoires, selon la « culture foot » qui les caractérise. »

Quels enseignements ont été tirés ?
R. M. : « De façon générale, j’ai la conviction qu’il faut absolument maintenir ces soirées riches en échanges et en dialogues. Sur le fond, nous sommes également confortés dans l’idée que ces soirées doivent être thématiques, la poursuite autour du repas permettant ensuite de répondre au cas par cas aux problématiques des clubs. Sur le bénévolat lui-même, j’ai la confirmation que la question est plus compliquée qu’elle n’en a l’air et que la balle est dans le camp des clubs. »

Quelles suites le comité directeur du District d’Alsace donnera à ces réunions ?
R. M. :
« Nous envisageons de consacrer une partie de l’AG de fin de saison, qui se déroulera le mercredi 20 juin à Duttlenheim, à la présentation d’une synthèse plus complète autour des échanges que nous avons eus et des conclusions tirées. A cette occasion, nous adresserons à l’ensemble des clubs les supports de présentation utilisés lors des différentes réunions. »

Les réunions de territoire seront-elles reconduites la saison prochaine ?
R.M. : « Bien entendu, compte tenu de ce que dit précédemment, ces réunions seront à nouveau organisées la saison prochaine, et j’aurai grand plaisir avec mes collègues à rencontrer à nouveau tous ceux qui dans les clubs ne comptent pas leur temps. »

Quelle thématique sera abordée ?
R.M : « La thématique n’est pas encore fixée à ce jour, nous sommes à la recherche d’un sujet d’intérêt général. Toutes les idées sont d’ailleurs bienvenues. »

Propos recueillis le mardi 24 avril 2018 à 15:39

Par Steve Delannée

Articles les plus lus dans cette catégorie